Qui suis-je ?

Bonne question ! Je suis tout juste trentenaire. Intégratrice web sur Paris la journée (je créé des sites Internet quoi), écrivain le soir ! (et le week-end quand je peux !)

Fascinée par l’écriture depuis très longtemps, dès l’âge de 4 ans j’ai commencé mes premières « histoires illustrées » sur des livres fabriqués à partir de feuilles blanches A4 pliées/découpées/agrafées. Autant vous dire que j’ai toujours adoré raconter (autant par l’écriture que par le dessin).

Au collège, en 4è, je réalisais une petite bande dessinée amateur. Puis ma meilleure amie s’est mise à écrire un roman. J’ai tout de suite été séduite par l’idée, je me suis mise à écrire, moi aussi. Fortement inspirée et influencée à cette époque par les romans Harry Potter, je me suis mise à gratter des pages et des pages de cahier A4 à grands carreaux au stylo plume ! J’y passais un temps considérable ! Je sortais du temps et de l’espace pour manipuler l’univers que j’avais créé. Puis les petits romans sur cahier au stylo plume se sont enchaînés, jusqu’au lycée où j’ai commencé à écrire sur ordinateur (quelle formidable invention).

Je me suis arrêtée d’écrire en entrant en Fac de Droit après mon BAC, trouvant d’autres occupations, d’autres priorités. Néanmoins, je me suis découvert une incroyable capacité à broder mes devoirs sur table : au point de m’en tirer parfois avec la rédaction pour seule et unique arme !
J’ai repris quelques écrits en fac de Cinéma, Théâtre et Lettres modernes jusqu’en Licence 2. Puis j’ai arrêté d’écrire pendant mes deux ans de licence pro en alternance (dans le Web). L’inspiration m’a déserté (ou peut-être que c’est moi qui l’ai mise de coté).

Bien installée près de Paris, en couple avec Benjamin depuis bientôt 10 ans, en colloc’ avec mes deux chats et mes six rats ; bénévole en association de Protection Animale (Gamelles Sans Frontière), j’ai fini par réaliser que je n’avais plus le temps de rien.

Et puis un beau jour, alors que j’avais pris des vacances en plein mois d’octobre 2018 sans avertir personne (pour être « tranquille » soyons clairs), j’ai eu comme un déclic. L’inspiration qui m’avait si longtemps désertée m’est retombée dessus. Elle a complètement changé l’ordre de mes priorités, écartant la quasi totalité de mes occupations habituelles. Quelque part, depuis ce moment, c’est elle qui décide quand j’écris, ce que j’écris et sur quoi j’écris. Alors je remplis des pages et des pages, je relis, je corrige, je prépare mon univers, je fais des recherches, je lis beaucoup plus, je me rends à des conférences, des salons, je rencontre de nouvelles têtes dans le milieu de l’écriture et son écosystème… C’est un peu comme si d’un coup je m’étais réveillée et que tout ça était une évidence. J’ai besoin d’écrire. Et je suis plus que jamais ravie de partager cette passion avec d’autres écrivains et passionnés de lecture/écriture, en particulier de SF !