Articles,  Lectures

Rue Farfadet

Rue Farfadet est un roman de Fantaisie (Steampunk) écrit par Raphaël Albert publié en Juin 2013. 

Le récit se déroule à Panam dans les années 1880, la capitale d’un royaume humain où quelques autres peuples (nains, orques, ogres, centaures, gobelins…) tentent de se faire une place dans la société. Vous l’aurez donc deviné, Panam est un Paris délicieusement revisité en univers Fantaisie. C’est dans ce contexte que l’on retrouve Sylvain Sylvo, un elfe détective privé un peu débauché, qui aime savourer son « ouisk » après une journée compliquée. En compagnie de son ami et coéquipier Pixel, un pillywiggin (fée), il va être propulsé au milieu d’une enquête qui le dépasse complètement.

L’univers est vraiment bien développé et riche en détails. Le style de l’auteur est particulièrement agréable à lire et on accepte sans hésiter de se prendre des pavés de descriptions / explications plein la vue. Une fois qu’on s’est confortablement installés dans l’histoire, on s’y sent totalement immergé ! Le livre est ponctué d’articles de journaux et revues de presse, qui viennent alimenter l’intrigue de façon originale et immersive.

Le point de vue interne du personnage principal rend le style particulièrement agréable et amusant. Le vocabulaire est parfaitement adapté à l’intrigue et à son époque, les noms propres sont revisités avec humour. Juste pour vous donner un exemple, voici les jours de la semaine : « undi, gradi, maigredi, vœudi, rendredi, femmedi et difranc » ! Avec bien sûr, une explication pour chaque choix, rien n’est laissé au hasard. On en redemande ! D’ailleurs, il me tarde de découvrir la suite des aventures de Sylvain Sylvo car il reste encore bien des mystères à éclaircir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *